Comment financer une formation professionnelle ?

Que vous soyez un individu désireux d’acquérir de nouvelles compétences pour progresser dans votre carrière ou un employeur soucieux de maintenir un personnel hautement qualifié, la question du financement de la formation se pose inévitablement. L’accès à une formation de qualité peut représenter le passage vers de nouvelles opportunités professionnelles, une meilleure employabilité, et même une transformation complète de carrière.

Cet article explorera les multiples voies qui s’offrent à ceux qui cherchent à financer leur formation professionnelle, que ce soit par le biais de dispositifs gouvernementaux, d’initiatives d’entreprise ou d’autres ressources. Nous examinerons les divers mécanismes qui soutiennent l’apprentissage tout au long de la vie, en mettant l’accent sur les outils et les programmes disponibles.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Pour financer une formation professionnelle, il existe plusieurs options. Vous pouvez bénéficier d’aides financières de l’État, de votre entreprise ou de votre région. Voyons quelques possibilités :

Compte Personnel de Formation (CPF) :

Le Compte Personnel de Formation (CPF) représente un mécanisme permettant à toute personne, qu’elle soit employée ou en recherche d’emploi, de se former tout au long de sa carrière professionnelle [1]. Accessible à partir de l’âge de 16 ans, ce dispositif voit son capital en heures de formation augmenter chaque année, offrant ainsi la possibilité de suivre des formations qualifiantes, certifiantes ou diplômantes. Le portail officiel du CPF en France, connu sous le nom de « Mon Compte Formation, » joue un rôle central en permettant aux utilisateurs d’accéder à leurs droits à la formation, de rechercher des formations éligibles et de s’inscrire à des programmes de formation [2].

Le Projet de Transition Professionnelle (PTP), ex-CIF :

Le Congé Individuel de Formation (CIF) [3] était un mécanisme qui autorisait les travailleurs à s’absenter de leur emploi pour suivre une formation tout en continuant à recevoir une rémunération. Cependant, il a été remplacé par le Projet de Transition Professionnelle (PTP), également connu sous le nom de Compte Personnel de Formation de Transition (CPF de transition). Le PTP offre aux employés la possibilité de financer des formations pour changer de métier ou de domaine professionnel. Il est accessible aux individus âgés d’au moins 16 ans, qu’ils soient en emploi ou en recherche d’emploi. Ce dernier est alimenté en euros et peut être utilisé pour soutenir des formations qualifiantes, certifiantes ou diplômantes [4].

Les établissements de formation professionnelle :

Plusieurs établissements de formation continue sont disponibles en France, offrant des programmes destinés aux travailleurs en quête de perfectionnement. À titre d’exemple, Formaposte [5] représente un centre de formation en alternance spécifiquement affilié au groupe La Poste, dispensant des formations professionnelles dans diverses régions de la France. Ou encore, Le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) [6] représente un organisme public de nature administrative qui rassemble l’ensemble des entités locales publiques, ayant pour mission principale la formation de leurs agents ainsi que la gestion et le recrutement de professionnels de catégorie A+.

Reconversion ou promotion par alternance (Pro-A) :

La décision de reprendre des études en alternance Pro-A [7] est fréquemment appréciée tant par les employeurs que par les individus en formation. Elle offre la possibilité de mêler de façon régulière la théorie à la pratique, la formation à la réalité professionnelle du quotidien. Plusieurs possibilités s’offrent pour entreprendre une reprise d’études en alternance. Voici quelques-unes des solutions les plus fréquentes :

  • Le contrat de professionnalisation représente un accord de travail permettant à un employé de bénéficier d’une formation en alternance tout en percevant une rémunération. Il est ouvert aux individus âgés de 16 à 25 ans, aux demandeurs d’emploi de 26 ans et plus, ainsi qu’aux personnes bénéficiant du RSA [8], de l’ASS [9] ou de l’AAH 2 [10].
  • Le contrat d’apprentissage est un accord de travail offrant à un employé la possibilité de s’engager dans une formation en alternance tout en percevant un salaire. Il est ouvert aux individus âgés de 16 à 29 ans, ainsi qu’aux personnes ayant une reconnaissance de travailleurs handicapés.

L’intérêt de la « reprise d’étude » par les voies de l’alternance est que celle-ci peut être dispensée notamment sous une formule de « cours du soir » via l’organisme Cnam [11]. Ces formations, qui se déroulent en soirée ou le samedi matin, sont accessibles à tous, que vous soyez salarié, demandeur d’emploi, étudiant en deuxième ou troisième cycle, à condition d’avoir au moins le niveau du Baccalauréat. Elles se structurent en Unités d’Enseignement (UE) composées de cours théoriques et d’ateliers pratiques.

Vous avez la possibilité de suivre ces UE pour développer vos compétences et obtenir un diplôme d’État, une certification homologuée, ou une certification délivrée par le Cnam grâce à la capitalisation des UE qui constituent un programme. Alternativement, vous pouvez également opter pour des UE pour votre épanouissement personnel ou dans un but professionnel, même si vous ne visez pas l’obtention d’un diplôme.

Il existe aussi d’autres dispositifs nationaux moins connus

La Reconnaissance des Acquis de l’Expérience (RAE)

La RAE [12] offre la possibilité à toute personne disposant d’une expérience professionnelle substantielle de faire certifier ses compétences et d’acquérir une certification professionnelle. Elle est ouverte à tous, que vous soyez actuellement employé ou en quête d’emploi.

Le Plan de Développement des Compétences (PDC) :

Le PDC [13] constitue un mécanisme permettant à l’employeur de mettre à disposition des formations destinées à accroître les compétences professionnelles de ses employés. Il est ouvert à tous les salariés, indépendamment de leur statut contractuel, que ce soit en CDI, CDD ou en tant qu’intérimaires.

Le Contrat Unique d’Insertion (CUI) :

Le CUI [14] représente un contrat subventionné qui offre une opportunité d’emploi et de formation professionnelle aux individus confrontés à des défis sociaux et professionnels spécifiques. Il est accessible aux individus âgés d’au moins 16 ans, qu’ils soient des demandeurs d’emploi ou des bénéficiaires du RSA.

Gardez confiance et lancez-vous !

La formation professionnelle représente le pilier sur lequel repose l’évolution et la réussite dans le monde du travail. Que ce soit pour ceux qui aspirent à changer de carrière, à gravir les échelons, ou simplement à développer leurs compétences, l’accès à une formation continue est la clé de voûte de la réalisation de ces objectifs.

Il est essentiel de comprendre que la carrière professionnelle n’est pas gravée dans la pierre, et qu’il n’est jamais trop tard pour prendre le virage vers une nouvelle voie. La formation professionnelle offre un moyen concret de réaliser ces aspirations, de se réinventer, et de s’épanouir dans le domaine que l’on choisit. Il est donc primordial de réagir, de saisir ces opportunités de formation, de s’engager dans un processus d’apprentissage continu et d’aller à la rencontre de ses ambitions professionnelles.

 

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10705

https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-prive/html/#/

https://www.maformation.fr/droits/cif

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F14018

https://www.cnfpt.fr/

https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formation-en-alternance-10751/pro-a

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N19775

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F12484

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F12242

Cours du soir

https://www.monparcourshandicap.gouv.fr/actualite/valoriser-ses-competences-avec-la-rae-lexemple-daxel-visionner

https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/entreprise-et-formation/article/plan-de-developpement-des-competences

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F21006

 

 

 

 

 

 

Nous vous invitons à lire…

Menu