Les passerelles, une voie de sortie pour les étudiants

De nombreux étudiants s’aperçoivent rapidement dès septembre, octobre que leur filière n’est pas adaptée à leurs attentes. Dans ce cas, il est important de ne pas paniquer et de prendre le temps de réfléchir à la situation. Les raisons peuvent être multiples : un manque d’intérêt pour les cours, la découverte de nouvelles passions, ou encore une compréhension plus claire de leurs objectifs professionnels. Face à cette réalité, l’important est d’agir de manière proactive. Les fameuses passerelles existent, il ne faut pas s’en priver !

Qu’est-ce qu’une passerelle, réellement ?

Les passerelles sont des dispositifs qui permettent aux étudiants de changer de filière ou de se réorienter vers une autre formation. Elles varient en fonction des établissements d’enseignement supérieur, des parcours, des personnes et des cursus. Les étudiants peuvent se réorienter chaque année grâce à celles-ci.

Les passerelles peuvent, par exemple, vous permettre de passer d’une première année de communication à l’université, à une deuxième année de bachelor en école privée[1].

 

Comment se passe le transfert ?

Si la décision est prise de changer complètement de programme ou même d’université, il est important de se familiariser avec le processus de transfert. Chaque établissement a ses propres procédures et exigences, mais la plupart demanderont des relevés de notes, des lettres de recommandation, voire un entretien. La planification préalable est essentielle pour s’assurer que toutes les conditions sont remplies.

Pour les étudiants en médecine, il existe des passerelles après une première année des classes préparatoires aux grandes écoles PASS (Parcours Accès Spécifique Santé, ex-PACES) dans le paramédical par exemple[2]. Autre cas, pour les étudiants en exil non-francophones, il existe le diplôme universitaire (DU) Passerelle qui s’adresse à eux et qui leur permet de commencer ou poursuivre des études supérieures dans le système universitaire français[3]. Il est important de noter que les passerelles varient en fonction des établissements d’enseignement supérieur et des cursus. Il est donc recommandé de se renseigner auprès de son établissement pour connaître les passerelles disponibles.

 

Voici les grandes étapes à suivre si vous êtes dans cette situation actuellement :

  1. Réfléchissez à votre projet professionnel : se renseigner sur les différentes formations et de prendre le temps de réfléchir à votre projet professionnel.
  2. Renseignez-vous sur les différentes passerelles existantes.
  3. Prenez contact avec les responsables de la formation : ils pourront vous renseigner sur les modalités d’inscription et les conditions d’admission dans d’autres cursus.
  4. Constituez votre dossier de candidature (ils dépendent des établissements visés).

Changer de programme ou d’université peut avoir des implications financières. Certains cours déjà suivis peuvent devenir non pertinents, obligeant les étudiants à payer pour des crédits supplémentaires. Pour en savoir plus au sujet du coût que cela peut engendrer, vous pouvez vous référer à mon article « le coût croissant des études supérieures et ses implications[4] ».

 

Qu’elles sont les conséquences ?

Changer de programme d’études peut être une expérience émotionnelle et intellectuelle intense. Cherchez un soutien tant sur le plan psychologique qu’académique. Les conseillers d’orientation, les mentors, et même les groupes d’étudiants peuvent jouer un rôle clé dans cette transition.

Attention, une réorientation peut prolonger la durée totale des études. Certains cours déjà suivis peuvent ne pas être transférables, ce qui peut entraîner un retard dans l’obtention du diplôme. Mais ne vous arrêtez pas à cela… Une réorientation via des passerelles peut permettre aux étudiants de découvrir de nouvelles passions, de développer des compétences complémentaires et d’explorer des opportunités qu’ils n’avaient pas envisagées initialement.

Aussi, dans un monde en constante évolution, la capacité à s’adapter et à apprendre de nouvelles choses est de plus en plus valorisée. Une réorientation peut démontrer la flexibilité et l’adaptabilité d’un individu, des compétences qui sont souvent recherchées sur le marché du travail.

En fin de compte, les conséquences d’une réorientation dépendent en grande partie de la satisfaction personnelle de l’étudiant. Si la nouvelle voie correspond mieux à ses intérêts, passions et objectifs, les avantages à long terme peuvent l’emporter sur les défis initiaux.

Ne vous découragez pas !

La réalité est que de nombreux étudiants naviguent à travers différentes passerelles académiques au cours de leur vie universitaire. Ce n’est pas un signe de faiblesse, mais plutôt une démonstration de la volonté de s’adapter et de trouver sa voie. En suivant un processus réfléchi, en évaluant soigneusement les options, et en recherchant le soutien nécessaire, les étudiants peuvent transformer leur expérience universitaire et trouver une voie qui correspond véritablement à leurs aspirations. La clé réside dans la persévérance et la volonté de prendre des décisions éclairées pour façonner son avenir académique et professionnel.

[1]https://diplomeo.com/actualite-reorientations_reconversion_passerelles_etudes

[2]https://inspire-orientation.org/blog/etudes-superieures-les-passerelles-et-possibilites-de-reorientation

[3]https://www.universite-paris-saclay.fr/diplome-duniversite-passerelle

[4]https://www.creasoi.fr/blog/ecole-de-commerce-ingenieur-etudiant-cout-faculte/

Nous vous invitons à lire…

Menu